Vente directe à la Ferme de la Faye - Blog - Communication
04.11.2020

Vente directe à la Ferme de la Faye

Chez Ruth et Christoph Schmid-Kohli


Vente directe à la Ferme de la Faye

Par Christelle Grangier, 2020

De nombreux consommateurs semblent avoir découvert la vente directe durant le semi-confinement. Pourtant, les agriculteurs et artisans proposent des épiceries à la ferme ou des distributeurs depuis de nombreuses années. A la Ferme de la Faye à Granges-Paccot, le magasin bio situé sur le domaine a connu entre mars et mai 2020 un succès sans pareil. Même constatation dans la livraison de paniers de fruits et légumes et dans les commandes de viande de bœuf bio que propose le domaine. Retour sur un printemps haut en couleurs avec Ruth Schmid, propriétaire avec son mari Christoph de la Ferme de la Faye.

 

“Les jours d’ouverture du magasin entre mars et mai, une trentaine de voitures formaient une colonne le long de notre chemin d’accès!" En 24 ans d’activité, Ruth Schmid n’avait encore jamais vécu pareil engouement pour son épicerie bio à la Ferme de la Faye à Granges-Paccot que durant la période de semi-confinement au printemps 2020. Même si depuis 5 ans, elle constate une hausse de la fréquentation, 2020 bat tous les records. “Chaque visiteur recevait un billet avec un numéro, puis attendait son tour – parfois plus d’une heure! – dans le jardin, à bonne distance les uns des autres. Les gens avaient le temps, ça ne les gênait pas de patienter”, se rappelle-t-elle. Depuis, la reprise des activités hors domicile dès le mois de juin semble avoir remisé certaines habitudes d’approvisionnement prises durant ce printemps si spécial chez les clients nouvellement conquis.

 

Retour à la “normale” 

La folle fréquentation de la vente directe de la Ferme de la Faye s’est équilibrée au moment du déconfinement progressif, dès le mois de juin. “Nous avons retrouvé nos habitués après ces dix semaines particulières, mais la majorité des nouveaux clients n’ont pas encore retrouvé le chemin de la ferme”, constate la propriétaire. L’espoir que la parenthèse printanière ait sensibilisé les consommateurs à la qualité des produits et qu’à long terme, le rythme de vie frénétique cède du terrain à un approvisionnement à la source persiste malgré tout. Une affaire à suivre ces prochains mois!

 

 

Trois fois plus de paniers livrés

Cet enthousiasme printanier pour la vente directe s’est également ressenti dans la livraison hebdomadaire de paniers de fruits et de légumes que propose la Ferme de la Faye. “Du jour au lendemain, les commandes ont triplé”, confie Ruth Schmid. Plus ergonomique pour les clients que la vente sur place, la formule de livraison par Poste tous les mercredis de fruits et légumes bio – avec l’option d’ajouter des œufs et du fromage, bio également – séduit par contre sur le long terme. Aucune baisse significative n’a été enregistrée post-confinement pour cette activité-ci.

 

La viande, l’essor du “moins mais meilleure qualité”

“Nous avons une liste d’attente de deux mois pour la viande”, sourit Ruth. Il faut dire que la vente directe de viande de bœuf Angus bio séduit les consommateurs depuis plusieurs années. Les demandes vont même crescendo depuis début 2020. La prise de conscience de beaucoup de monde sur le fait de consommer moins de viande, mais de miser sur la qualité n’y est pas étranger. La famille Schmid est intraitable sur cette question de qualité, ainsi que celle du bien-être animal. Les bêtes estivent entre mai et octobre à l’alpage de Bî-Gîte, sur les hauts de Cerniat; le reste de l’année, elles pâturent à Granges-Paccot autour de la Ferme de La Faye, ainsi qu’à Barberêche. Le fourrage provient exclusivement de l’exploitation et respecte les directives de Bio-Suisse. Le client s’inscrit et choisit le forfait (¼, ⅛ , pack familial ou petit ménage) ainsi que le conditionnement par paquet. 

 

 

Bio depuis 24 ans

Pour la famille Schmid, produire bio a toujours paru comme une évidence, tout comme le fait de favoriser les circuits courts grâce à la vente directe. Avec ses 8 hectares, la Ferme de la Faye à Granges-Paccot constitue un petit domaine. Christoph et Ruth Schmid décident donc d’y cultiver des pommes, d’élever un troupeau de vaches allaitantes et de produire des céréales. En complément à la surface agricole située à Granges-Paccot, les agriculteurs s’occupent de 26 hectares à Barberêche. La Ferme de la Faye propose des farines d’épeautre, de seigle et de blé bio moulues sur le domaine, dans un moulin à pierre. Une partie des pommes est destinée à faire du jus, le reste de la récolte est vendu au magasin et dans les paniers. Les autres fruits et légumes bio contenus dans les paniers et en vente au magasin sont cultivés chez Gfeller à Sédeilles ou sont livrés par Terraviva à Kerzers.

 

La famille élargie des produits bio

Le magasin de la Ferme de la Faye est ouvert les mardi et vendredi entre 14h et 19h ainsi que le samedi entre 9h et 13h. La famille Schmid n’y propose que des produits bio, les produits frais étant issus d’exploitations de la région. La famille Schmid choisit avec soin ses partenaires. “Les produits frais que nous vendons à l’épicerie de la ferme viennent de nos amis producteurs bio de la région: nous vendons les œufs de la famille Zosso à Cournillens, le Gruyère AOP bio et le Vacherin Fribourgeois AOP bio sont fabriqués à la Fromagerie d’Echarlens, le fromage de brebis vient de La Pastourelle dans le Gibloux”, explique Ruth Schmid.

 

Retrouvez la page du producteur: La Ferme de la Faye
Site internet: Ferme de la Faye