Le Gruyère d’alpage AOP

Le Gruyère d’alpage est généralement produit d’avril à octobre. Les vaches broutant l’herbe des pâturages, autrement plus riche que celle de la plaine, donnent au lait un goût unique que l’on retrouve naturellement dans le fromage. Le travail dans les fromageries d’alpage demeure purement artisanal. Hormis la traite automatique, peu de choses ont changé depuis les origines : il n’y a par exemple pas de pas de pompes, les grains du caillé étant récupérés au moyen d’une toile glissée au fond d’une chaudière au feu de bois. En termes de qualité, des dispositions très sévères s’appliquent au Gruyère d’alpage.